Protéines de Soja et synthèse protéique

PROTÉINES DE SOJA ET SYNTHÈSE PROTÉIQUE

Pour répondre aux critères écologiques de l’alimentation durable et assurer des sources protéiques pour tous, la consommation de protéines végétales doit augmenter par rapport à celle des protéines animales. Est-ce qu’un apport protéique à base de protéines végétales mais mimant la composition en leucine du lactosérum serait efficace pour maintenir l’anabolisme musculaire chez l’individu âgé ? Résumé des résultats d’une étude présentée le 30 novembre 2016 à l’occasion des Journées Francophones de Nutrition.

prot.jpgLa méthodologie de cette étude visait à évaluer les effets de l’ingestion de différents repas sur la synthèse des protéines musculaires en cinétique 1h30, 3h ou 4h après le repas. Les effets sur la glycémie, l’insulinémie, l’aminoacidémie, et l’activation de facteurs de la signalisation de l’anabolisme musculaire ont également été évalués.

Les différents repas expérimentés comportaient : soit 13% de protéines de caséine, soit 13% de Lactosérum, soit une combinaison de protéines de Lactosérum (30%) et de protéines végétales (70%) à teneur en leucine optimisée.

Les résultats obtenus au niveau de la synthèse protéique ont fait apparaître que la protéine à digestion lente (caséine) ne permet pas de stimuler la synthèse protéique musculaire chez le sujet âgé(1), alors que les deux autres régimes ont permis une stimulation de la synthèse protéique musculaire. Et bien que la réponse semblait identique dans les régimes à base de protéines de lactosérum ou de protéine végétales ; la réponse de stimulation de la synthèse protéique musculaire s’est produite plus rapidement pour le régime à base de soja (1h30) par rapport au régime Lactosérum (3h).

Autre résultat intéressant, l’effet du régime Lactosérum a été mis en relation avec une augmentation de l’insulinémie, ce qui ne fut pas le cas du régime Soja.

Conclusion : un régime Soja-Lactosérum (70%- 30%) dans un régime équilibré en acides aminés et à même teneur en leucine par rapport à un régime 100% Lactosérum permet de contrecarrer la résistance anabolique chez le sujet âgé. Cependant, nous soulignons le fait que la stimulation de la synthèse protéique musculaire est plus précoce avec un régime à base de protéines végétales (Soja).

Au-delà des intérêts écologiques, ces résultats obtenus par les chercheurs de l’INRA (2) ouvrent dans le même temps des perspectives intéressantes. Des supplémentations respectant la modalité du régime Soja-Lactosérum (70%- 30%), pourraient répondre efficacement aux besoins de personnes dénutries ou en quête de performance musculaire.


(1) Etude réalisée dans un cadre expérimental sur des rats âgés afin d‘étudier la stimulation de la synthèse protéique post-priandale ainsi que la limitation de la sarcopénie.

(2) Jarzaguet Marianne, Ory Nicolas, Rémond Didier et Dardevet Dominique ; Institut National de Recherche Agronomique (INRA), Unité de Nutrition Humaine (UMR 1019), France.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s