Intervention DUOS 2019

Le 8ème séminaire du Diplôme Universitaire d’Ostéopathie du Sport aura lieu du 06 au 08 juin 2019.

J’aurais le plaisir de faire deux interventions qui porteront essentiellement sur le lien théorie-pratique dans le domaine de la physiologie de l’entraînement…  J’évoque dans ce cours, les différentes approches observées en encadrement sportif, et quelles peuvent en être les répercussions ? Approches empiriques, approches scientifiques… j’introduis des notions d’approches méthodologique et pédagogique qui doivent permettre de mieux appréhender le sportif dans son environnement à l’instant T… aussi, pour mieux préserver l’intégrité physique et mentale des sportifs.

Une autre intervention portera sur les cultures et les méthodes d’entraînement traditionnelles et contemporaines, sans occulter les aspects physiopathologiques.

Je discuterais des entraînements dits « fonctionnels », et de certaines dérives observées par les professionnels de la préparation physique et de la santé, et les préconisations qui devraient s’imposer auprès de publics assez fragilisés.

L’ostéopathie, quésaco ?

Il s’agit d’une méthode de soins manuelle qui vise à traiter les altérations de la mobilité qui vont affecter l’ensemble des structures corporelles. Qu’il s’agisse d’une perte de mobilité au niveau des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères; leur traitement nécessitera des compétences spécifiques, et notamment, une parfaite connaissance de l’anatomie humaine fonctionnelle.

La profession est reconnue officiellement depuis 2002 en France. Le cadre légal de la profession est régi par des décrets qui encadrent strictement la formation des ostéopathes ainsi que les bonnes pratiques.

Le titre d’ostéopathe peut être délivré après l’obtention d’un diplôme spécifique aux médecins généralistes ou spécialistes, masseurs-kinésithérapeutes, à certains professionnels de santé (exemple : infirmier, sage-femme), ainsi qu’aux ostéopathes exclusifs après une formation complète de 5 ou 6 années.

>> Le niveau d’action et de responsabilité de ces ostéopathes sera donc différent.

Le médecin du sport et l’ostéopathe
L’ostéopathie ne sera pas indiquée en phase inflammatoire, ni même en phase aiguë d’un traumatisme dont le traitement revient au médecin. L’intervention de l’ostéopathe visera à régler un problème mécanique post-traumatique, et en cas de besoin, le médecin ou le kinésithérapeute vont prendre en charge ce qui à trait à la douleur, avec notamment des préconisations importantes dans l’éducation thérapeutique des patients.

L’ostéopathe, un allier de la santé et de la performance des sportifs.
Par ses interventions, l’ostéopathe participe veille au bon schéma corporel, à la réparation mécanique, à la récupération, et devrait pouvoir participer à donner des conseils dans le domaine de la préparation physique des sportifs.

>> Il s’agit ici de réaliser un travail toujours collaboratif avec les médecins du sport et les équipes paramédicales. L’approche pluridisciplinaire s’avère toujours efficace quand celle ci est conduite en bonne intelligence.

C’est dans cet esprit de collaboration que j’ai le plaisir de travailler avec Corentin FRADIER, Ostéopathe DO, qui suit les athlètes de l’école de demi-fond gardoise – section rochefortaise. Cabinet d’ostéopathie : 85 Avenue Pasteur, 30400 Villeneuve-lès-Avignon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s