Curcuma, santé et performance

Si j’ai décidé de faire un post sur le curcuma, ça n’est pas seulement pas pour vous dire mon goût pour le curcuma, mais plutôt pour faire connaître à ceux qui la connaisse mal, les nombreuses vertus de cette plante herbacée !

♥ En bas d’article, vous trouverez mon conseil d’utilisation ♥

Que savons-nous sur le curcuma ?

Le curcuma est une plante herbacée originaire du sud de l’Asie dont le nom provient du sanskrit Kunkuma, parfois appelée «  Safran des Indes ».

Le curcuma est reconnu par le plus grand nombre comme une épice… mais, au-delà de sa saveur particulière et de sa belle couleur dorée qui vient teinter nos repas, que nous apporte t’elle en plus?

Des vertus pour la santé

Le curcuma est reconnu dans les médecines traditionnelles, notamment en Inde, en Malaisie, au Népal et au Tibet,  pour ses nombreuses vertus :

Des  études scientifiques ont déjà démontré l’efficacité du curcuma pour aider l’organisme à renforcer ses défenses naturelles.

La médecine ayurvédique lui reconnaît depuis très longtemps des vertus anti-inflammatoire. Certains érudits de la médecine ayurvédique sont même allés à dire qu’il serait probablement l’un des anti-inflammatoire NATUREL les plus puissant de nos jours.

Le curcuma et performance 

Il est bien connu que l’entraînement sportif intense s’accompagne, plus ou moins, d’une élévation de l’inflammation au sein des muscles très sollicités. La littérature a déjà rapporté une diminution significative des marqueurs de l’inflammation post effort chez des sportifs après l’ingestion de curcuma (400 mg/jour avait été efficace dans une étude), la récupération musculaire s’en trouvant améliorée.

L’intérêt de la recherche scientifique pour le curcuma

La curcumine qui est le pigment principal du curcuma fait actuellement l’objet de recherches scientifiques actives.

Son potentiel rôle dans la prévention des cancers est étudier puisque certaines études montrent qu’à âge égal, les indiens ont : 8 fois moins de cancer du poumon que les Occidentaux, 9 fois moins de cancer du côlon,  5 fois moins de cancers du sein.

Une consommation élevée et quotidienne de curcuma (environ 2 g par jour = une demi-cuillère à café), pourrait expliquer en partie les différences retrouvées entre ces populations d’étude.

La curcumine : Un agent de chimio-prévention efficace

En laboratoire, cette molécule inhibe la croissance d’un très grand nombre de cancers (colon, estomac, foie, ovaires, sein..). La curcumine pourrait également aider à stimuler les cellules du système immunitaire qui engloutissent les protéines du cerveau qui marquent la maladie d’Alzheimer.

Le curcuma associé à d’autres aliments ou épices

Il est possible d’intensifier les propriétés du curcuma de manière spectaculaire en l’associant avec d’autres épices tels que le poivre (pipérine).

Cette synergie multiplie la biodisponibilité du curcuma par 3 !

Il est d’ailleurs important de savoir que le curcuma seul est très mal absorbé par l’organisme car il ne traverse pas la barrière intestinale.

Depuis des siècles, l’utilisation traditionnelle en Asie du Sud du curcuma frais, n’a jamais focalisé sur la consommation d’une seule molécule isolée (curcumine), mais de tout le rhizome.

La turmérine, autre composant de l’épice, semble également avoir des propriétés anti-oxydantes intéressantes pour l’organisme.


Quelles associations de plantes possibles avec le Curcuma?

◊ Grâce à l’association du curcuma avec du gingembre et du poivre, le pouvoir d’absorption par l’intestin se trouve augmenté.

◊ L’association curcuma et boswelia sera particulièrement recommandée afin de lutter contre les inflammations et les problèmes articulaires de manière générale.

◊ Associer le curcuma et le chardon protège le foie.

◊ Mélanger le curcuma à de l’huile de chanvre favorise la digestion.

◊ Le curcuma mélangé avec la baie de Goji augmente l’immunité, la protection des organes, et apporte de la vitamine C à l’organisme.

◊ L’association du curcuma avec le ginseng apporte force, vitalité, stimule la sexualité et empêche la maladie d’Alzheimer.

◊ Enfin, le curcuma et la spiruline constituent une formidable association pour détoxification de l’organisme et gagner en vitalité.

♥ Mon conseil : prendre jusqu’à ½ à 1 cuillère à café de curcuma par jour, c’est excellent pour la santé … alors, à vos cuisines !

Quelques références :

Kakarala M1, Brenner DE, Korkaya H, Cheng C, Tazi K, Ginestier C, Liu S, Dontu G, Wicha MS.

B.K. McFarlin, A.S. Venable, A.L. Henning, J.N Best Sampson, K. Pennel, J.L. Vingren, D.W. Hill; Reduced inflammatory and muscle damage biomarkers following oral supplementation with bioavailable curcumin; BBA Clinical, Volume 5, June 2016, Pages 72–78.

Gleeson M and Walsh N (2012) The BASES Expert Statement on Exercise, Immunity and Infection. Journal of Sports Sciences 30(3):321-324.

Nieman DC, Henson DA, Austin MD and Sha W (2011) Upper respiratory tract infection is reduced in physically fit and active adults. British Journal of Sports Medicine 45:987-992.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s